Le pape François accueilli avec joie par la communauté réligieuse réunnionaise

religion
Pape François
L'élection de Jorge Bergoglio, pape François, en lieu et place de Benoît XVI a surpris et ravis les religieux réunionnais. Un jésuite de l'ordre des franciscain assure une démarche simple, tournée ver les plus pauvres. 
"Un pape inattendu ! Oui", Monseigneur Gilbert Aubry, Evêque de La Réunion, invité de "Gran'Matin" (rendez-vous d'information des matinales de Réunion 1ère radio) a rappelé que l'élection du premier des prélats catholiques était unique : "Les cardinaux élisent le pape en priant. Ils ont déjoué les pronostics des bookmakers car il n'est pas question d'analyse politique ou sociologique. Le nom du cardinal Bergoglio est arrivé dans un souffle déjouant tous les pronostics. C'est un choix liturgique. Les cardinaux ont choisi, un jésuite et un franciscain", poursuit Monseigneur Aubry : "Le pape François sera la synthèse de ses prédécesseurs, Jean XXIII, Jean-Paul II et Benoît XVI".

Un humaniste proche des pauvres

Le nouveau pape est connu pour être un orateur, capable d'analyses claires, simples et sociologiques. Le cardinal Jorge Bergoglio, patron de Buenos-Aires est réputé pour être chaleureux et à l'écoute de ses fidèles. Il est jésuite et est donc ouvert au dialogue inter-religieux. "Ils discutent naturellement avec les musulmans" précise l'Evêque de La Réunion qui poursuit : "les franciscains sont également très attentifs aux pauvres. En Argentine, les catholiques de Buenos-Aires confirment que cette réputation n'est pas usurpée. Le Cardinal Bergoglio, avant d'être pape vivait dans un appartement et utilisait les transports en commun".



Les Outre-mer en continu
Accéder au live