Les propriétaires de boutiques marrons lourdement condamnés...

justice
Les propriétaires de boutiques marrons lourdement condamnés...
©Réunion 1ère
Ce vendredi 5 avril, le tribunal correctionnel de Saint-Denis a rendu son jugement dans l’affaire des boutiques marrons de Sainte-Marie. Les 7 prévenus, membres d’une même famille, ont été reconnus coupables de travail dissimulé et blanchiment d’argent.
Le tribunal correctionnel a rendu son jugement ce vendredi matin. Les 7 membres de la famille Boyer de Sainte-Marie ont été reconnus coupables de travail dissimulé et blanchiment d’argent. Pour avoir géré, pendant plusieurs années, trois commerces sans jamais déclarer la moindre activité, ils écopent de six mois à deux ans de prison avec sursis et de 15 000 à 40 000 euros d'amendes. Par ailleurs, leurs compte-bancaires sont saisis, les véhicules et un terrain confisqués et 73 000 euros trouvés dans une gaine de climatisation lors de la perquisition sont également saisis.

Le procès s'était déroulé le 2 février dernier devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis. Les 7 prévenus d'alors étaient jugés pour blanchiment d'argent et travail dissimulé et, selon les estimations des enquêteurs, la fraude avoisinait les 2 millions d'euros.
Pendant plusieurs années, la famille Boyer avait omis, le plus simplement du monde, de déclarer une dizaine d'employés et des revenus importants provenant de deux snack-bars et d'une épicerie.  Et cela avait été plutôt lucratif...en deux mois de surveillance, fin 2012, les gendarmes en charge de l'enquête ont dressé une liste imposante de biens : voitures de luxe, maisons et comptes bancaires bien garnis pour des individus ne déclarant aucun revenu aux services fiscaux. Une affaire "emblématique de l'économie souterraine" avait alors estimé le ministère public.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live