publicité

Le Conseil Général et les pompiers éteignent l'incendie...et la grève est suspendue !

Les sapeurs-pompiers et les représentants du Conseil Général au SDIS tentent d'éteindre l'incendie. Les soldats du feu ont suspendu leur mouvement de grève après une nouvelle réunion ce jeudi 2 Mai.

Pour Bruno Mamindy-Pajany, syndicalistes et élus sont dans une "démarche constructive" pour trouver des solutions. © H.C. Elma (Réunion 1ère)
© H.C. Elma (Réunion 1ère) Pour Bruno Mamindy-Pajany, syndicalistes et élus sont dans une "démarche constructive" pour trouver des solutions.
  • Par Erwann Ponnet
  • Publié le , mis à jour le
Personne n'avait intérêt manifestement à poursuivre le rapport de force...Après la remise en cause d'un protocole d'accord par la présidente du Conseil Général, après le coup de force des pompiers en début de semaine, la réunion, de ce jeudi 2 Mai, a abouti à la volonté affichée de mettre un terme aux tensions.

Dans un communiqué de presse, l'intersyndicale des pompiers et la délégation d'élus du département conviennent en effet : 
  • de vérifier le caractère bien-fondé de l'indexation de certaines primes, ce point restant à préciser et à élucider de la manière la plus formelle.
  • de souligner qui des sommes versées dans le passé l'auraient été d'une manière non justifiée, il semblerait que les délais de prescription soient de deux années, voire 4 mois, voire inexistants ; ce qui réduirait considérablement le passif exigible ou l'annulerait.
Les deux parties signataires du communiqué reconnaissent par ailleurs qu'en tout état de cause, "un éventuel indu l'aurait été sans la moindre responsabilités des personnes concernées". Il est donc décidé de vérifier auprès des services concernés de l'Etat et de la Chambre Régionale des comptes la possibilité de ne pas réclamer cet indu en confirmation d'une décision prise par le CASDIS du 24 Avril 2013. 

Par la voix de Bruno Mamindy-Pajany, membre de la délégation d'élus du Conseil Général au SDIS, la collectivité tient à réaffirmer son soutien et sa "confiance dans le corps des sapeurs-pompiers qui fait un travail reconnu d'utilité publique et indispensable". L'élu annonce tout de même que dorénavant les primes versées aux pompiers ne seront plus indexées. Pour le Conseil Général, après des discussions infructueuses en début de semaine, ce qui prévaut aujourd'hui semble être donc un retour à l'esprit du protocole d'accord, initialement signé, pourtant remis en cause par la présidente Nassimah Dindar.  

L'intersyndicale et la délégation d'élus mandatés ont convenu de se revoir afin de poursuivre le travail nécessaire à l'amélioration de ce service et pour mettre fin à tout dysfonctionnement éventuel. Les pompiers ont donc d'ores et déjà suspendu leur mouvement de grève.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play