réunion
info locale

Le Port : l’Esperanza débarque à La Réunion pour lutter contre la surpêche

environnement
Greenpeace : arrivée du bateau "Esperanza" au Port Ouest
L'espérenza, navire de Greenpeace, est arrivé en milieu de matinée à La Réunion. Il fait escale 48 heures dans notre département et ouvrira son pont au public. ©Greenpeace
Esperenza fait escale pendant deux jours à La Réunion. 48 heures pour rappeler l’importance des océans et sensibiliser le public à la pêche du thon dans l’océan Indien.
Le brise glace russe à l’origine, devenu navire amiral de la flotte de Greenpeace, est à La Réunion. Il a accosté en début de matinée ce mardi. Il fait escale pendant deux jours dans l’île pour sensibiliser le public à la préservation des océans. Le navire accueillera les réunionnais à son bord mercredi (de 13 heures à 17 heures) et le jeudi (de 10 heures à 17 heures).
 
Manifestation à Maurice
 
Cette tournée dans la zone à pour but de protester contre la pêche industrielle dans la région. D’ailleurs, dimanche, la veille de l’ouverture de la conférence de la commission Thonière dans l’océan Indien, Greenpeace a protesté contre l’exploitation dangereuse des ressources halieutiques dans la région en se positionnant au beau milieu de Grand-Baie. Une manière originale de rappeler que la majorité des thoniers senneurs de la Sapmer sont basés dans l’île soeur.  
 
Protéger le thon
 
Greenpeace lutte depuis de nombreuses années contre la pêche des pélagiques et plus particulièrement du thon. Le thon rouge est en voie de disparition de la méditerranée et les ressources d’Albacore et de Germon s’appauvrissent au fil des années. Plus grave pour les représentants de Greenpeace : « Lors de ces pêches les senneurs prélèvent sans distinction, requins, tortues et dauphins ».  

L'Esperenza a participé à une manifestation contre la pêche intensive du thon dans l'océan Indien

Greenpeace : bateau "Sea Striker"
©Greenpeace
 
 
Publicité