A Saint-Paul et à La Possession, les projets de carrière de la Région provoquent l'inquiétude des riverains...

environnement
A Saint-Paul et à la Possession, les projets de carrière de la Région font débat
©Réunion 1ère
Le projet de carrière à Saint-Paul est loin de faire l'unanimité. Pour la construction de la route du littoral, la Région doit trouver 8 millions de tonnes de remblais. A Saint-Paul, par exemple, riverains et mairie se disent clairement opposés au projet de carrière.
Après les écologistes, les riverains et les communes manifestent leur opposition aux projets de carrière de la Région. Pour la réalisation de la future route du littoral, plus de 8 millions de tonnes de remblais sont nécessaires. Une quantité de roches que la collectivité régionale pensait trouver à La Possession et à Saint-Paul.
Dans le premier cas, il s'agit de réactiver une carrière désaffectée qui avait servie, il y a une vingtaine d'année, pour les travaux portuaires et dans le second, à Saint-Paul, il s'agit de créer une nouvelle carrière. Mais il y a un hic : que ce soit à Saint-Paul ou à La Possession, les projets sont loin d'être favorablement accueillis par les riverains concernés et même par les communes.

Pour la Saline, la mairie de Saint-Paul avance désormais un projet d'aménagements touristiques dans le cadre du Plan Local d'Urbanisme (PLU). Des aménagements qui seraient sérieusement menacés si le projet de carrière était validé. Il faut en effet, après l'enquête publique, réaliser une étude d'impact et modifier le fameux PLU. A quelques mois des échéances municipales, ces projets de carrière deviennent des enjeux de campagne. Plus prosaïquement, les riverains, réunis en association de défense, se passeraient assez bien d'un ballet incessant de camions remplis de terre et de roches. A La Saline, pas moins de 500 camions circuleraient chaque jour à proximité du lotissement Bellevue si la carrière devait effectivement ouvrir...






Les Outre-mer en continu
Accéder au live