Réunisaf n’a plus pour mission d’accompagner les femmes enceintes qui souhaitent sortir de l’alcoolisme.

société
Alcoolisme foetal
©Réunion 1ère
Réunisaf,  est un organisme de formation continue à l’attention des professionnels à la recherche  de perfectionnement dans les problématiques d’alcoolisation au féminin. Réunisaf intervenait aussi auprès des femmes enceintes qui ont un problème avec l’alcool.
Le réseau Réunisaf s’est imposé naturellement après ce constat : Il n’est pas facile pour une personne d’aller spontanément vers un organisme pour se débarrasser de son addiction à l’alcool.
les ravages de l’alcool sur le fœtus étant totalement méconnu, Réunissaf avait constitué un réseau d’intervenants auprès des femmes enceintes connues pour leur addiction. Ces femmes trouvaient ainsi une écoute et une aide pour se sortir de l’alcoolisme.

Ce rôle a été retiré à Réunisaf, au profit de structures nouvelles comme les CSAPA, les centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie. Ces centres regroupent à la fois les services spécialisés pour l’alcool et ceux spécialisés pour les drogues illicites.
Les CSAPA  accueillent  gratuitement et de façon anonyme toutes personnes volontaires.  
Il y a quatre centres à La Réunion, à Saint-Pierre, à Saint-Paul, à Saint-Benoît et à Sainte-Clotilde.

Corine, a bénéficié de l'action de Réunisaf. Elle est persuadée que rien ne peut remplacer le rôle du réseau auprès des femmes enceintes. Elle va témoigner à Paris lors d'un colloque sur le syndrome d'alcoolisation fœtale.

David Coaunon l'a rencontré