réunion
info locale

Assises : Sidony-Patrick Sarquet condamné à 15 ans de réclusion criminelle

justice
Assises
©Réunion 1ère
Le procès suspendu vendredi de Patrick-Sidony Sarquet, meurtrier présumé de Nadia Hullard, a repris par les réquisitions du ministère public. L’avocat général avait requis 25 ans de réclusion criminelle. Il vient d'être condamné à 15 ans de réclusion. 
Le procès de Sidony-Patrick Sarquet, 42 ans aujourd’hui, a repris ce lundi 3 juin dès 8 heures, par les réquisitions. L’avocat général n’a pas été tendre avec le présumé meurtrier de Nadia Hullard et a requis 25 ans de réclusion criminelle.  
L’homme est accusé d’avoir tué sa compagne un soir d’ivresse, le 20 octobre 2011.
La victime et son bourreau avaient consommé beaucoup d’alcool la veille au soir (3,15, grammes d’alcool par litre de sang chez Nadia Hullard et 2,85 grammes chez Sidony-Patrick Sarquet). Le passage à l’acte sous l’empire d’un état alcoolique n’est pas une excuse. Surtout que lors des débats, le meurtrier présumé a reconnu avoir tenté d’effacer les traces de son crime.
        
Meurtrier d’une mère de famille
 
Pire ! Vendredi, lors de la première journée d’audience, l’ex-compagne de Sarquet est venue à la barre pour expliquer qu’il était violent. Elle, aussi, a été victime de claques et de coups de poings. Interrogé, l’accusé a reconnu qu’il frappait ses compagnes : " Mais, c’est qu’il y a une raison. Elle était rentrée tard et quand je lui ai demandé d’où elle venait, elle m’a dit que cela ne me regardait pas ".
Après les foudres des parties civiles : " Patrick Sarquet a tué une mère ! ". Cette fois la défense a du encaisser les arguments de l’accusation qui réclame une peine exemplaire assortie d’un suivi socio-judiciaire et de soins.  

15 ans pour violence et non pour meurtre

Les jurés de la cour d'assises n'ont pas suivi l'accusation. Ils viennent de condamner Sidony-Patrick Sarquet à 15 ans de réclusion criminelle pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner. Ils ont donc suivi la défense qui demandait la requalification des faits et une peine plus mesurée que celle demandée par l'avocat général. Si l'accusé pourrait accepter ce jugement, il est possible que le parquet fasse appel. Il dispose de dix jours. 

 
 
Le procès de la fusillade aux impôts en direct
Le procès de cette session du mois de juin 2013 débute demain devant la cour d’assises de La Réunion. Marie-Fred Lorion, 51 ans, avait defrayé la chronique le 3 Mai 2011 en tirant à plusieurs reprises sur des fonctionnaires de l’hôtel des impôts du Tampon.
Mardi, l’accusé qui avait ouvert le feu avec un 22 LR sur trois agents, en blessant deux, avant de brûler sa maison. Il aura deux jours pour tenter d’expliquer les raisons de son coup de folie. Deux jours de procès à suivre en direct sur internet au fil de l’audience. 
Publicité