Le handballeur Péniel Acapandié parmi les suspects d'un trafic de cocaïne

faits divers
Péniel Acapandié
©Réunion 1ère
Le défenseur de La Cressonnière a été écroué mercredi 24 juillet dans le cadre d'un trafic de cocaïne. Interpellé dimanche après-midi avec six autres personnes, le saint-pierrois a été déféré au parquet après une garde à vue de 72 heures.
Parmi les trois personnes déférées au parquet mercredi, deux ont été placées en détention provisoire et la troisième a été remise en liberté sous contrôle judiciaire. Deux autres suspects dans ce trafic de cocaïne doivent être à leur tour présentés à un juge d'instruction dans la matinée de jeudi pour une mise en examen. Jean-Francois Campo, surnommé "le malgache", déjà condamné en 2009 pour trafic de cocaïne, devrait aujourd'hui rejoindre, à la prison Domenjod, Péniel Acapandié. Le handballeur de La Cressonnière y a été placé en détention provisoire après sa mise en examen pour trafic de stupéfiants.

Péniel Acapandié n'en est pas à sa première condamnation. Il a eu affaire à la justice à douze reprises et déjà, notamment en 2009, pour trafic de stupéfiants. Son rôle dans cette nouvelle affaire reste à être précisé. Selon nos confrères du Journal de l'Île de ce jeudi 25 juillet, "deux hommes devaient effectuer un transport de cocaïne, l'un sur le trajet Pérou-Madagascar, l'autre sur le trajet Madagascar-Réunion". Péniel Acapandié pourrait être l'une de ces mules d'autant que le juge d'instruction s'intéresse à un voyage suspect que le handballeur aurait effectué au Pérou.
Deux femmes, interpellées dimanche également, avaient rapidement été remises en liberté en début de semaine.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live