Crise requin : procès en diffamation devant le TGI contre Hugo et son message

justice
Affiche d'Hugo Coutheinx
©D.R
Le 22 août prochain, le juge des référés dira si l’affiche mettant en cause l’IRD (institut de recherche et développement) et la réserve marine doit disparaître. Son diffuseur et créateur, âgé de 20 ans, est poursuivi pour son slogan accusateur.
Le 15 juillet dernier, Sarah, 15 ans, meurt suite à une attaque de requin en baie de Saint-Paul. Le surlendemain, Hugo Coutheinx, 20 ans créé  et publie une affiche mettant en cause l’IRD et la réserve marine.
Le parc marin a réagi en saisissant le juge des référés afin d’obtenir l’arrêt de la diffusion du document. Devant le président du tribunal de Saint-Denis Me Jean-Pierre Gauthier, l’avocat des mis en cause a demandé le retrait du document des sites informatiques qui lui servent de support : « Nous considérons que l’auteur de cette affiche a tenté de nuire au parc en toute conscience. On ne réalise pas une affiche uniquement sur un coup de tête. Hugo Coutheinx a eu le temps de réfléchir à sa création. En utilisant le terme d’assassin, il sous entend que la réserve a prémédité le meurtre de Sarah… En conséquence, nous demandons le retrait de cette affiche de tous les supports, sous 1000 euros d’astreintes par jour de retard au prononcé de la décision ».
 
Un bouc émissaire
 
Pour la défense Me Charlotte Périssé a voulu relativiser la portée du document : « Hugo a réagi à la mort de Sarah. Cette affiche est l’expression de son sentiment après le drame du 15 juillet. Madame Bello a été traitée d’assassin quand elle est venue sur la plage de Boucan-Canot. Elle n’a pas porté plainte pour diffamation… Aujourd’hui, ce jeune homme de 20 ans est devenu la cible idéale, il incarne toutes les manifestations contre la réserve depuis le début de la crise requin, c’est un bouc émissaire. Je conteste donc les demandes et en retour souhaite obtenir 2000  euros de dommages et intérêts pour utilisation abusive d’une procédure ».
Le jugement sera rendue le 22 août.
L'affaire de cette affiche ne sera pas pour autant terminée, une plainte pour diffamation a été déposée au parquet par l'IRD et une citation pour diffamation devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis devrait être transmise dans les prochains jours.


Manif de l'association AGIR  devant le TGI
Agir a manifesté devant le tribunal de grande instance de Saint-Denis pour soutenir Hugo Coutheinx, le créateur et diffuseur de l'affiche mettant en cause l'IRD et la réserve marine ©Emilie Debalman