La charte de la laïcité qui s'affiche à l'école "ne doit pas servir de prétexte à l’exclusion" selon la CGTR

éducation
Charte de la laïcité
©DR
La charte de la laïcité doit être affichée dès ce lundi 9 septembre dans tous les établissements scolaires publics. En 15 articles, cette charte rappelle les valeurs universelles de la République. Pour la CGTR-Education, la défense de la laïcité ne doit pas servir de prétexte à l'exclusion...

 

Si la CGTR-Education adhère bien évidemment aux principes fondamentaux posés par la charte, le syndicat s'inquiète tout de même qu'un "garde-à-vous"  intellectuel prenne le pas sur la tolérance nécessaire à La Réunion.

Cette charte est dévoilée ce lundi par Vincent Peillon, le ministre de l'Education Nationale. Parmi les 15 articles, l'avant-dernier rappelle que, dans les établissements scolaires publiques, le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.

Selon la CGTR-Education, "le port du foulard qui ne concerne dans nos établissements scolaires qu’une petite minorité de jeunes filles de confession musulmane n’a jamais donné lieu à incidents, ni fait l’objet d’actes du moindre acte de prosélytisme." Le syndicat estime qu'une nouvelle stigmatisation du port du voile pourrait rompre l'harmonie de la société réunionnaise.

Pour le CGTR-Education qui demande au recteur d'académie de tenir compte des spécificités réunionnaises, "il ne faudrait pas que la charte soit un prétexte pour certains esprits dogmatiques incapables d'appréhender la complexité, la richesse et les fondements de notre société pour mener une croisade locale par une interprétation rigoriste de la laïcité".

Charte de la laïcité et CGTR Education