réunion
info locale

Assises : Jean-Yves Sandalom jugé pour avoir tué sa femme avec de l’huile bouillante

justice
Reconstitution meurtre de Dominique Sandalom à Saint-André
Dominique Sandalom, 47 ans, dormait sur ce lit quand son mari lui a versé la poêle d'huile bouillante sur le visage et le corps. ©Réunion 1ère
Ce crime abject avait donné lieu à une marche blanche après l’annonce du décès de Dominique Sandalom. Son mari, son bourreau, Jean-Yves Sandalom l’avait ébouillanté avec de l’huile alors qu’elle dormait. 
Le 22 mai 2011 en début d’après-midi, Jean-Yves Sandalom rentre dans sa petite case de Cambuston à Saint-André. Il a passé sa matinée de dimanche à boire avec des amis. Il a faim. Il entre dans la cuisine, saisit une poêle et fait chauffer une grande quantité d’huile. Quand celle-ci se met à fumer, il attrape le récipient et se rend dans la chambre où sa femme est endormie pour lui verser le contenu sur le visage et le corps.
Dominique hurle de douleur. Quand les secours l’évacuent vers le CHU Félix-Guyon de Saint-Denis, la femme de 47 ans présente des brûlures profondes sur tout le haut du corps. Les médecins sont inquiets et prononcent une interruption temporaire de travail de 45 jours. Malheureusement, Dominique Sandalom décède des suites de ses blessures une semaine plus tard.
 
" Je voulais faire frire du boudin "
 
Aujourd’hui, face aux jurés et aux enfants de la défunte, l’accusé va devoir trouver des réponses à leurs interrogations.
Il était saoul, 3 grammes d’alcool par litre de sang, mais cet état de fait n’a jamais été une excuse face aux tribunaux. L’ivresse est une circonstance aggravante. Par ailleurs, le prévenu avait l’habitude de boire. Ce 22 mai quand, il rentre à son domicile, il est maître de ses gestes. Le salon sépare la cuisine de la chambre. L’excuse de la maladresse ne tient donc pas, ni son explication : " Je voulais faire frire du boudin ". Pendant deux jours, Jean-Yves Sandalom va devoir faire face à ses contradictions. Pour ce crime attorce, il encoure 20 ans de réclusion criminelle.

Archives du 3 octobre 2011 Reportage : Fabrice Floch - Alexandra Pech - Montage : Valérie Rubis

 

Publicité