Assises : un père suspecté d’avoir tué son nouveau né en le secouant

justice
Un saint-pierrois de 30 ans est jugé pour infanticide. Il est suspecté d’avoir provoqué la mort de son nourrisson en le secouant. Une thèse validée par une autopsie réalisée deux ans après la mort du bébé.
Jean C, père d’une famille nombreuse, comparaît pendant deux jours devant la cour d’assises de La Réunion. Il est suspecté d’être responsable de la mort de son bébé. Un nouveau né décédé en 2007 et dont l’autopsie aurait révélé en 2009, le syndrome du bébé secoué.
Dans un premier temps, le juge d’instruction de Saint-Pierre avait poursuivi, le père et la mère. Au final, les magistrats de la chambre de l’instruction ont tranché et n’ont renvoyé que Jean C devant la cour d’assises de La Réunion.
 
Un couple toujours uni
 
" Ils n’ont jamais été poursuivi pour la moindre violence sur leurs enfants. D’ailleurs, la mère et les frères et soeurs de la petite victime n’ont jamais eu à se plaindre du comportement du prévenu ", maître Frédéric Hoarau compte plaider et obtenir la relaxe de son client.
L’accusation, elle, par la voix de l’avocat général devrait expliquer que des traces de coups ont été découvertes par le médecin légiste.
Contrairement à un précédent dossier, le couple est toujours uni. L’accusé se présentera face aux juges soutenu par sa compagne. Un point anecdotique qui risque de peser lourd au moment du verdict.