Enfants de la Creuse : une faute bientôt reconnue ?

histoire
réunionnais de la creuse au foyer de gueret
©Alix Hoair
L’épisode des “enfants de la Creuse” reste gravé dans les mémoires et la chair de certaines familles réunionnaises. Un débat se tient ce vendredi à Paris en présence de Victorin Lurel, ministre des Outre-mer. Le premier pas vers une reconnaissance de la responsabilité de l'Etat ?
La conférence-débat aura lieu ce vendredi, à Paris, à la salle Félix Eboué. Une initiative qui s'inscrit dans le cadre du 50eme anniversaire de la déportation des enfants réunionnais. 1 600 enfants envoyés en métropole pour repeupler les zones rurales entre 1963 et 1982.

En début d'après-midi, la projection du film documentaire de William Cally "Une enfance en exil", déjà diffusé sur Réunion 1ère le 29 mai dernier, sera suivie d'un débat. Nassimah Dindar (Présidente du Conseil Général) et Sophie Elizéon (Déléguée interministérielle pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer) interviendront. Le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, viendra clôturer cette conférence.
 
Une rendez-vous important
 
Les participants à ce débat voudront faire entendre la voix de ces Réunionnais exilés de force, et demander à l’Etat de reconnaître sa faute.
 
En juin dernier, les députés de La Réunion Monique Orphé et Ericka Bareigts ont interpellé les ministres concernés pour que " la lumière soit faite sur cette période douloureuse et que l’État accède enfin à leur demande ", celle d’une reconnaissance morale du préjudice subi. Victorin Lurel devrait s’exprimer sur cette question. 

Revoir le grand débat du 29 mai 2013 consacré aux enfants de la Creuse