Saint-André : le Dipavali c’est parti. 9 jours de danses, d’expositions et de gastronomie

culture
Dipavali 2013
Coup d'envoi du Dipavali 2013 à Saint-André, des festivités qui vont durer 9 jours et dont l'apothéose sera le traditionnel défilé. ©Mélodie Nourry (Réunion 1ère)
Le coup d’envoi de 9 jours de fête vient d’être donné à Saint-André ce dimanche 3 novembre 2013. La culture indienne est à découvrir à l’occasion du Dipavali. Fête de la lumière qui proposera son traditionnel défilé, le dimanche 10 novembre prochain à partir de 18 heures. 
Le Dipavali, également appelé fête de la lumière, vient de débuter. Comme tous les ans, toutes les communes proposent des animations autour de cet événement majeur dans la vie cultuelle tamoule, mais cette année la commune de Saint-André propose neuf jours de festivités.
Au menu, des danses traditionnelles, des expositions, des visites de temples et la possibilité pour le public de découvrir et s’initier à la gastronomie indienne.
 
La tradition séduit
 
L’apothéose est prévue le dimanche 10 novembre 2013 à partir de 18 heures dans les rues de Saint-André où doit se dérouler le grand défilé. Pour 2013, les chars et le feu d’artifice promettent d’être somptueux.
Au-delà du balisage des rues pour le retour du dieu Râma, symbole des lumières, disposées dans les villes, cette fête célèbre également la nouvelle année du calendrier Hindou (du Nord).
Ces festivités, très importantes à La Réunion et à l’île Maurice, se développent en Afrique du Sud et en Angleterre où les importantes communautés indiennes parviennent à faire vivre leurs traditions.

En images avec le reportage de Jean-Régis Ramsamy, Hermina Lasson et Hamada Boura



Dipavali 2013
La culture indienne est à l'honneur à l'occasion du Dipavali. 9 jours de fête et de partage au cours desquels les danses et la musique sont à découvrir. ©Mélodie Nourry (réunion 1ère)
Dipavali 2013
Chaque geste des danseuses a une signification. Pour les curieux des ateliers découvertes ont été installés au coeur du parc du colosse de Saint-André. ©Mélodie Nourry (Réunion 1ère)

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live