publicité

Saint-André : l’opéra du bout du monde, salle Guy-Alphonsine. Histoire poétique du peuplement

La salle Guy-Alphonsine de Saint-André propose un voyage hors du temps à partir de 18 heures. L’occasion de revenir sur la découverte de Madagascar et le peuplement de La Réunion. 

L'histoire de Madagascar, de La Réunion, du créole, de la colonisation sur queslques notes de musique © D.R
© D.R L'histoire de Madagascar, de La Réunion, du créole, de la colonisation sur queslques notes de musique
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Jean-Luc Trulès a composé l’opéra, Emmanuel Genvrin est l’auteur du livret et le metteur en scène. Les deux artistes de Vollard se retrouvent une nouvelle fois autour d’un projet ambitieux : raconter l’histoire de Madagascar depuis sa découverte par les Portugais en 1500 en passant par le peuplement de La Réunion en 1793, puis la départementalisation ou encore l’indépendance de la Grande-Ile. Ces événements sont liés par Marie-Clémence et César Paes. Le couple Franco-Malgache et Franco-Brésilien réalisateur de films dont la musique est la trame narrative ont mis leur talent au service de la réalisation. Au final, l’inconcevable est devenu un film qui permet de redécouvrir la lente colonisation de l’océan Indien et la naissance de la culture créole.
 
Des témoignages inédits
 
Au-delà des textes et de la musique viennent les images et les témoignages. Le spectateur est accompagné dans ce voyage par les acteurs qui retracent l’histoire déjà écrite de l’île « Rouge » ou de l’île « Bourbon », mais la magie de ce film et d’incorporer en complément de ces reconstitutions historiques les témoignages oraux des habitants qui ajoutent de la couleur aux légendes en parlant de l’amour, de la mort…
Pour la première fois, la parole est donnée à :
  • Monsieur Gabriel, descendant du prince Antanosy Dian Ramaka,
  • Le colonel Bernard Razafinanarivo
  • Monsieur de Heaulme descendant d’un engagé de la compagnie des indes
  • Madame Alleaume, marchande de zébus
Ce film dure, une heure trente-six, il est dédié à Arnaud Dormeuil, artiste de la troupe Vollard trop tôt disparu. 
La salle Guy-Alphonsine de Saint-André accueille l'opéra de Jean-Luc Trulès et Emmanuel Genvrin, mis en imagé par Marie-clémence et César Paes © D.R
© D.R La salle Guy-Alphonsine de Saint-André accueille l'opéra de Jean-Luc Trulès et Emmanuel Genvrin, mis en imagé par Marie-clémence et César Paes

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play