Le décret sur le prix des carburants sera publié ce mardi. Menaces de grève à la Réunion.

carburants
Victorin Lurel, Ministre des Outre-Mer
©Réunion 1ère
Victorin Lurel l’a annoncé : le décret du Gouvernement Ayrault sur les prix du carburant sera publié dès ce mardi, Un jour avant la date initialement prévue. Une volonté affichée de ne pas céder face aux gérants de stations-service aux Antilles mais la Réunion pourrait rejoindre le mouvement
L’annonce de la publication du décret sur la fixation des prix des carburants dans les Départements d’Outremer a été faite par le Ministre des Outremers chez nos confrères de Guadeloupe 1ere ce dimanche 29 décembre.

Le décret sera publié 24h avant la date initialement prévue : alors que jusqu’à présent on parlait du 1er janvier 2014, le Premier Ministre a donné son accord pour que la publication se fasse dès le 31 décembre 2013.

Au même moment, un communiqué laisse planer une sérieuse menace de grève à la Réunion: Voici le communiqué.

"Le Comité des importateurs d'hydrocarbures de La Réunion a exigé dimanche une vraie concertation avec l'Etat sur un projet de décret contesté pour réguler les prix des carburants, menaçant de faire grève.
 
Après des réunions à Saint-Denis de La Réunion et à Paris, force est de constater que les autorités locales n'ont clairement aucune délégation du ministère des Outre-Mer pour répondre à la demande des acteurs de la filière d'une réelle concertation, écrivent les importateurs d'hydrocarbures dans un communiqué.
 
Les acteurs de la filière pétrolière à La Réunion se doivent d'exiger, avec leurs homologues des Antilles, de Guyane et de Mayotte, une concertation avec L'Etat au niveau parisien, en présence de tous les ministères concernés par les projets de décret et d'arrêtés et d'obtenir des engagements enfin clairs sur la préservation, poursuivent-ils, déplorant que les conditions pour une vraie concertation n'aient jamais été réunies, malgré les demandes répétées de l'ensemble du secteur.
 
La filière est sur le point d'être déstructurée, mettent-ils en garde, envisageant pour les prochains jours toutes les formes d'action possibles, dont la grève déjà mise en oeuvre aux Antilles.
 
Samedi, les gérants de stations-service de la Martinique, en grève illimitée, ont écrit à Jean-Marc Ayrault pour dénoncer le simulacre de concertation autour du projet de décret qui impose aux pétroliers de justifier de leur coût d'importation du carburant et plafonne à 9% les rendements financiers dans le raffinage et le stockage."

##fr3r_https_disabled##