Les communes de Saint-Joseph, Saint-Philippe et du Tampon encore en partie privées d’électricité

société
Centrale thermique du Port
©Fabrice Floch
La coupure générale d’électricité qui a touché La Réunion est quasiment résorbée. Trois communes du Sud sont encore en souffrance : un secteur du Tampon, deux de Saint-Philippe, et quelques quartiers de Saint-Joseph attendent toujours le courant.
Avant la diffusion du communiqué par Météo-France-Réunion d’un avis de risque d’orages et de fortes pluies sur le sud de l’île, les usagers d’EDF ont subi les conséquences de ces prévisions à retardement.
Dimanche, 13h50, les feux tricolores s’éteignent, les groupes électrogènes des services publics se mettent en marche, pour la première fois le " blackout " est général. Pendant deux heures, les consommateurs pestent devant un écran noir, une radio éteinte, une porte de réfrigérateur mal refermée, la chaleur étouffante faute de climatisation rend cette panne encore plus insupportable.
 
Le Sud première et dernière victime
 
Plus grave, les personnes hospitalisées à domicile qui ne disposent pas d’un groupe électrogène se retrouvent privées du recours à l’oxygène ou aux contrôles cardiaques.
Cette situation exceptionnelle a été provoquée par la foudre. La victime, une ligne à haute tension de 63 000 volts de la Plaine-Takamaka. Réaction inattendue signale dans un communiqué EDF : En parallèle 80% des groupes de production d’électricité de l’île se sont déconnectés du réseau en moins d’une seconde. Le réseau a tellement été déstabilisé qu'il y a eu de fait un incident généralisé ".
A 20 heures, soit un peu plus de six heures après l’incident, 308 000 clients avaient à nouveau accès à la fée électricité.
Reste quelques secteurs, dans le Sud en souffrance ce lundi matin : Saint-Joseph (chemin Pompidou et impasse Juliette à Vincendo), Saint-Philippe (Baril, Basse-Vallée, Cap-Méchant), et au Tampon (Chemin Salette).
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live