Australie/Réunion à la rame. C’est le défi relevé par Emmanuel Coindre

sport
Emmanuel Coindre
©Google
Un héros est en route vers La Réunion. Emmanuel Coindre, 39 ans, se rapproche à chaque coup de rame de sa destination finale : La Réunion. Il a quitté la côte ouest australienne le 30 novembre 2013.
Son nom ne vous dit peut-être rien, pourtant Emmanuel Coindre revient régulièrement à la une de l’actualité depuis dix ans. Ce sportif accompli au physique de mannequin se lance dans l’aventure en l’an 2000. Il signe son premier exploit en 2004 en traversant l’Atlantique Nord à la rame. Depuis, il n’a de cesse de parcourir la planète à bord de sa frêle embarcation.
Après l’atlantique et le Pacifique, il s’est élancé sur l’océan Indien le 30 novembre 2013 de la côte ouest australienne, précisément de port Carnarvon.
Cela fait maintenant 38 jours qu’il affronte les éléments, mais doucement il se rapproche de son but. Emmanuel Coindre a déjà parcouru les 2/3 du parcours.
 
Départ difficile
 
L’aventure aurait pu s’arrêter dès le lendemain du départ. Pris dans des vagues croisées, son embarcation a chaviré à deux reprises. Rien d’effrayant pour ce skipper qui détient cinq records du monde, 493 jours de mer dans une barque mue aux avirons, 42 000 kms parcourus et déjà 41 chavirages.
Pour l’instant, le Parisien de La Baule, âgé de 39 ans, tient le cap et son tableau de marche. Il devrait arriver à l’île de La Réunion au mois de février 2014. Pour lui cet effort solitaire se résume, explique-t-il sur son blog, en une phrase : « Ramer, tirer sur les bras, pousser sur les bras, demain j’arrive… ».
 
Des précurseurs dans l’océan Indien
 
S’il touche terre en temps et en heure, Emmanuel Coindre aura réalisé un véritable exploit. Il sera le premier à pouvoir afficher la traversée des trois grands océans de la planète à son palmarès. Les flots tumultueux de l’océan Indien ont toujours représenté le graal ultime des fondus de l’eau salée.
Le premier à voir réalisé sa traversée de cet océan du sud à la rame, sans escale, ni assistance est l’Ukainien Pavel Rezvoy en 2005. Il avait mis 57 jours pour effectuer la traversée entre l’Australie et les Seychelles. En 2012, deux rameuses française Laurence Grand-Clément et Laurence Rancourt mettaient 84 jours pour une traversée qui se terminait à l’île Maurice.  

Emmanuel Coindre seul
©Emmanuel Coindre