Fin de conflit chez Citroën après 47 jours de grève

social
Grève Citroën
©Philippe Hoareau
La reprise du travail est effective depuis ce mercredi 8 janvier 2014 chez Citroën à Saint-Denis. Après 47 jours de grève, la CGT-Réunion CMR a signé un accord avec la direction du groupe CFAO Motors Citroën. Les 3 salariés licenciés sont réintégrés selon le syndicat.
Le syndicat de salariés insiste, dans un communiqué, sur le rôle prépondérant de la Direction du travail (DIECCTE) dans cette fin de conflit. Et la CGTR-Réunion CMR a de quoi être satisfaite après 47 jours de grève. Selon son secrétaire général adjoint, Sébastien Faconnier, les salariés en grève ont obtenu gain de cause. En premier lieu, les trois personnes licenciées sont réintégrées dans l'entreprise. "Après une période d'observation, les faits qui leur étaient reprochés seront totalement effacés" précise le délégué syndical.

Sous l'égide de la direction du travail, une commission planchera sur le cadre de travail pour améliorer le climat social. Un audit sera ainsi réalisé sur les risques psycho-sociaux dans l'entreprise.
Par ailleurs, la CGT-Réunion CMR annonce avoir déjà obtenu une augmentation de 35 euros pour les plus bas salaires alors que les négociations annuelles obligatoires (NAO) sont prévues en mars.
Communiqué de la CGT-Réunion CMR
Ce 06 janvier 2013, après plus de 15 heures d’échanges avec les représentants des employeurs et des salariés au sein de la commission de conciliation, à 2hoo du matin, un constat de désaccord avait été d’actualité.
Le Directeur de la DIECCTE, rappelait à l’ensemble des parties, à renouer le dialogue et renvoyait à la négociation au sein de l’entreprise.

Dans la matinée du 07 janvier 2013, après des discussions avec l’ensemble des salariés grévistes sur les dernières propositions de l’employeur et contre-propositions formulées par le syndicat. Après avoir exposé au Directeur de la DIECCTE des dernières évolutions des propositions formulées avec la base, un accord à l’établissement d’un protocole de fin de conflit a été validé en fin d’après-midi, sous l’égide de la seule DIECCTE avec la Direction.
Le rôle de l’autorité Préfectorale a été déterminant à cette sortie de conflit, tout comme celui du Directeur de la DIECCTE.
Nous avons une pensée toute particulière à l’ensemble des familles et enfants qui durant ces 47 jours de conflit, ont su forger une solidarité exemplaire aux soutiens des leurs.

Nous tenons à remercier cette population de la Bretagne sous ses différentes formes de soutien, nous ne l’oublierons jamais, tout comme ces associations sociaux-culturelles, les médias et les organisations syndicales qui nous ont accompagné durant toute cette longue période.

Nous remercions aussi l’ensemble des intervenants de la classe politique et tout particulièrement la Députée Maire, Huguette BELLO de cette confiance et du rôle qui fut sienne en tant qu’élue, tout en ayant eu cette écoute attentive à nos revendications et d’avoir contribué activement par ses interventions à trouver une issue à ce conflit.

Cette reprise du travail est prévue pour ce mercredi 08 janvier 2014, nous souhaitons vivement un retour à l’apaisement au sein de l’entreprise et aux respects de ce qui a été acté dans le protocole de fin de conflit.
La volonté des salariés de CFAO et leur union a permis de mettre en lumière une lutte exemplaire pour dénoncer ce malaise social profond que ressentent de nombreux salariés réunionnais au sein de leur entreprise et qui se taisent…

NOU TIEN BO … NOU LARG PA