réunion
info locale

Bejisa : un portois de 47 ans meurt écrasé par une branche avant l’arrivée du cyclone

faits divers
Bejisa et Etang-Salé
Nombres de jardins réunionnais ont souffert du passage de Bejisa. Danny L voulait protéger son arbre du vent en élaguant les plus grosses branches. Malheureusement, cette opération préventive s'est révélée fatale. ©Sophie Person
Danny L., 47 ans, est mort dans son jardin coincé sous la branche d’un arbre qu’il élaguait en prévision du passage de Bejisa. Une seconde victime, indirecte du cyclone, après la mort d’une octogénaire à Piton-Saint-Leu.
Le bilan indirect du cyclone Bejisa s’est alourdi mardi avec l’annonce du décès de Danny L. L’homme de 47 ans gisait dans son jardin de La Rivière-des-Galets sous une branche de 30 centimètres de diamètre. Ce sont ses parents qui ont retrouvé son corps sans vie. Inquiets de ne plus avoir de nouvelles de leur fils depuis plusieurs jours, ils sont rentrés dans le jardin voisin de leur habitation.
 
Un accident fatal
 
La disposition du corps, de la branche et la proximité de la tronçonneuse sont autant d’éléments qui confirment la thèse accidentelle. Selon les constats effectués sur place par les forces de l’ordre, Danny L. était mal positionné pour élaguer son arbre. Quand la branche est tombée, il n’a pas pu l’éviter et s’est retrouvé mortellement piégé.  
Ce portois de 47 ans est la seconde victime indirecte de Bejisa. Une femme de 86 ans avait été retrouvée gisant sur sa varangue de Piton-saint-Leu. Selon le médecin chargé de constater le décès, la victime avait glissé sur le carrelage mouillé, une chute mortelle !
Publicité