réunion
info locale

Prix des carburants : négociations tendues entre le ministre des Outre-mer et les pétroliers

société
Transporteurs et carburants
©Réunion 1ère
La menace d’une grève générale de la distribution des produits pétroliers s’est éloignée, mais les discussions ne sont toujours pas closes. Le décret Lurel doit rentrer en application le 31 janvier 2014.
Les gérants et les pétroliers s’opposent, toujours, au texte initial.
S’il n’est plus question de grève depuis le relatif échec du mouvement lancé aux Antilles en décembre, en revanche les parties discutent toujours. Les importateurs de produits pétroliers pour les départements d’outre-mer se rendent, ce mardi 21 janvier 2014, à Bercy, siège du ministère des finances. Deux sujets seront au coeur des échanges : la déduction des frais de trading et le coût des stocks stratégiques.
Deux points sensibles pour les pétroliers et remis en cause dans le projet Lurel qui considère ces marges bénéficiaires opaques.
 
Un jeu de dupes
 
Des rendez-vous viennent d’être annulés en cascade. Il devait être question, ce mardi au ministère de l’économie, des marges réalisées par les détaillants. Mais les représentants des gérants des stations-service ont repoussé leur voyage. Ils veulent obtenir des réponses aux propositions qu’ils ont transmises à Victorin Lurel.
Ces échanges courtois auraient pour seul but de repousser la publication et donc la mise en application du décret Lurel déposé le 31 décembre. Sans arrêtés de méthode, pas de publication le 31 janvier 2014. Un jeu dangereux, le ministre et le gouvernement pouvant se passer d’accord amiable avec des interlocuteurs dont les protestations sont difficiles à comprendre par les consommateurs prisonniers de ces distributeurs uniques.
Publicité