réunion
info locale

Les Hoareau abandonnent l’Ilet-à-Corde. Les glissements de terrain menacent leurs maisons

société
Ilet à Corde
©Réunion 1ère
Le retour sur l’Ilet-à-Corde est impossible. La famille Hoareau, dont trois maisons sont devenues inaccessibles avec l’effondrement de la route, est logée au Village-des-Sources en attendant de s’installer à Palmiste-Rouge. 
Le jeudi 16 janvier 2014, une partie de la route qui permet d’accéder au bout de l’Ilet-à-Corde, écart du cirque de Cilaos, s’effondre. Par chance, l’un des membres de la famille Hoareau, dont trois maisons sont installées après le lieu de l’éboulement, a vue que les fissures de la chaussée s’agrandissaient quasiment à vu d’œil. Informés de la situation, les services municipaux ont invité les Hoareau à déménager dans les pavillons du Village-des-Sources. Une mesure temporaire qui dure et pour cause. Le lendemain, la chaussée qui permettait d’accéder au terrain familial a disparu. Luciano Figuin, de la direction des services municipaux constate : « C’est trop dangereux. Sans une étude géologique précise, ce n’est pas possible de les autoriser à revenir sur place. En attendant leur relogement ils sont installés au Village-des-Sources.
 
Palmiste-Rouge va accueillir les Hoareau
 
Les policiers municipaux protègent les maisons de la famille. Une mesure temporaire, à terme, les trois cases vont être vidées. Olympe Darid, 70 ans naît Hoareau, précise : « Nous ne reviendrons jamais à Ilet-à-Corde. J’ai toujours vécu là-bas et ma mère, âgée de 89 ans, était installée sur ce terrain depuis 1940. C’est un véritable choc pour elle ». Pourtant, la famille d’agriculteur, très attachée à cette terre, accepte de renoncer à ses deux hectares : « nous plantions des lentilles, des haricots, du maïs, mais aujourd’hui, il faut tourner la page. Le maire est venu nous voir pour nous signaler qu’ils ont des logements à Palmiste-Rouge. Une solution, transitoire, avant de trouver un terrain définitif et sans danger. Cependant, même si nous avons le cœur gros, nous savons qu’il n’y a pas d’autre solution ».

Les maisons des Hoareau vont être abandonnées. Le site est devenu instable
Ilet à Corde
©Réunion 1ère

En attendant d'être installé dans des logements sociaux de Palmiste-Rouge, la famille Hoareau patiente dans les bungalows du Village-des-Sources.
Ilet à Corde
©D.R

Publicité