publicité

Le motard flashé à 225 km/h placé en détention provisoire

Le pilote, de la moto flashée à 225 km/h dimanche, est en détention provisoire. Le trentenaire a demandé un délai pour préparer sa défense. Le parquet a requis et obtenu son incarcération jusqu’au futur procès.

© Antoine Garnier (Réunion la 1ère)
© Antoine Garnier (Réunion la 1ère)
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Comme prévu, le pilote, du deux roues flashé à 225 km/h sur les quatre-voies au niveau de Bras-Panon,  a été amené au tribunal de Saint-Denis à l’issue de sa garde à vue. Le prévenu a refusé d’être jugé dans le cadre des comparutions immédiates et a demandé un délai pour préparer sa défense. Le procureur de la République a alors requis la détention provisoire arguant que l’accusé était, par son comportement, un criminel en puissance.
A l’issue d’un rapide délibéré, les juges ont suivi le représentant du parquet. Le motard attendra son procès dans une cellule de la maison d’arrêt de Domenjod.
 
Un second motard recherché
 
Cette affaire a débuté, ce dimanche 25 janvier vers 16 heures. Lors d’un banal contrôle de vitesse, les gendarmes flashent un bolide à 225 km/h. Une course poursuite s’engage. Elle s’achève sur une petite route de la commune de Saint-André avec la chute du fuyard. Légèrement blessé, l’homme est transporté à l’hôpital de Saint-Benoît avant d’être entendu par les militaires.
Pour justifier ce grand excès de vitesse, le contrevenant a expliqué qu’il faisait la course avec un autre gros cube. Une « pousse » improvisée vu qu’il ignore l’identité du second pilote.
Les gendarmes ont ouvert une enquête afin de vérifier les dires du prévenu et retrouver au plus vite le second « chauffard ».

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play