Assises : pas de procès le 17 février 2014, le meurtrier présumé est en cavale

justice
St-Denis : Cour d'Appel
©Francis Bourgouin (Réunion 1ère)
Un mandat d’arrêt vient d’être délivré aux forces de l’ordre par la cour d’appel de La Réunion pour interpeller David Posé. Il est suspecté d’avoir tué Jérôme Gonneau, le 10 juillet 2010 à Saint-Joseph. Il devait être jugé le 17 février prochain.
Le 10 juillet 2010, en début de soirée, le corps sans vie de Jérôme Gonneau, un SDF (sans domicile fixe) de 28 ans est découvert gisant au milieu de morceaux de verre dans un recoin de la place François-Mitterrand. L’enquête de gendarmerie aboutit quelques mois plus tard à l’interpellation de David Posé. Ce marginal de 28 ans reconnaît les faits et avoue avoir jeté une bouteille de bière à la tête de la victime quand celle-ci a refusé de partager son rhum.
 
Libre, mais sous conditions
 
David Posé devait donc être jugé pour violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Après deux années passées en détention provisoire, le présumé meurtrier avait été libéré sous contrôle judiciaire avec l’obligation de soigner son intempérance. Des restrictions admises face à la chambre de l’instruction de la cour d’appel, mais manifestement oubliées. David Posé a disparu, obligeant les magistrats de la juridiction suprême de La Réunion à délivrer un mandat d’arrêt.