Huit mois de prison avec sursis pour le braconnier de palmistes

justice
20130923 Palmistes
©réservé
Ils étaient 2 à comparaître devant le tribunal correctionnel pour trafic de choux-palmistes. Le premier a été condamné à 8 mois de prison avec sursis, le second à 120 heures de travaux d’intérêt général. Ils devront également s’acquitter de 3000€ d’amende chacun.
Par ailleurs, les 2 hommes sont sous le coup d'une interdiction de rentrer dans le cœur du parc national pendant deux ans.

Les faits remontent au 19 décembre 2013, d’important moyens humain sont déployés pour traquer les deux pères de familles qui comparaissaient aujourd'hui. Les gendarmes de Saint-Benoît et le personnel du parc national saisissent 55 palmistes rouges au domicile d’un des deux braconniers.

Les deux hommes au chômage actuellement, se sont expliqués à la barre ce mercredi, mais le procureur n'a pas cru à la thèse du repas familial du 20 décembre.

Le chou se négocie entre 12 et 20€ l’unité à la revente, ce qui avait plus vraisemblablement motivé les deux hommes.