publicité

L’Ermitage : plus de 7000 poissons retrouvés morts sur la plage en 15 jours

L’hécatombe des poissons du lagon continue. Tous les jours, les agents d’entretien des plages de l’Ouest ramassent des cadavres par dizaine. Plus de 7000 en quinze jours se sont échoués sur le sable. 

© D.R
© D.R
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Les analyses des eaux de baignade sont rassurantes. Aucune anomalie n’a été détectée. Le 18 Mars dernier, la mairie de Saint-Paul a d’ailleurs levé l’interdiction qui touchait les plages de l’Ouest après les premières découvertes de cadavres.
Cependant, si les hommes sont, pour l’instant, hors de danger la mortalité des poissons continue. Tous les matins, les agents en charge de l’entretien des zones de baignade ramassent des dizaines de bourses, perroquets, rouges, capucins, poissons-pierre ou chirurgiens…
Rien ne s’oppose désormais à plonger dans l’océan Indien, cependant, dimanche matin, les employés communaux de Saint-Paul, Trois-Bassins et Saint-Leu ont encore comptabilisé 250 poissons.
 
Ne pas toucher aux poissons morts
 
En attendant les résultats des études bactériologiques lancées par la réserve naturelle marine, les observateurs sont désarmés. Ils ne peuvent que ramasser les morts et attendre. Ils conseillent aux usagers des plages de ne pas toucher aux cadavres, évidemment, de ne pas les consommer, mais aussi de ne pas les enterrer. Il est en effet préférable de les laisser visible afin qu’ils soient ramassés par les services municipaux afin d’éviter que l’épidémie qui semble les décimer continue à se propager.
Le résultat final des analyses des poissons morts est très attendu. Pour l’instant, il est recommandé de rester prudent, tout en profitant des plages et des eaux de baignade en toute sécurité.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play