publicité

La Possession : le PLR rejoint Vanessa Miranville

Les tractations du second tour battent leur plein. A La Possession, la première fusion officielle est entérinée entre la liste de Vanessa Miranville (sans étiquette) et Gilles Hubert du PLR. La liste sera déposée dans la journée à la préfecture.

© Fabrice Floch (Réunion 1ère)
© Fabrice Floch (Réunion 1ère)
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Jamais en 8 candidatures à la mairie de La Possession, Roland Robert, maire depuis 1971 n’aura été autant en danger. Principale artisane de ce coup de tonnerre sur l’échiquier politique possessionnais : Vanessa Miranville.
L’enseignante, candidate de La possession en Action au premier tour, vient de fusionner sa liste avec le PLR (Parti pour La Réunion) de Gilles Hubert.
Le principe, d’un désistement en faveur du mieux placé des deux candidats, avait été entériné dès le début de la campagne. Chose dite, chose faite !
Vanessa Miranville a terminé en seconde position recueillant 28,98% des suffrages. Gilles Hubert s’est placé en quatrième position avec 8,78%, soit 1186 citoyens qu’il invite à le suivre sur la liste Miranville. Liste qui a été modifiée afin d’accueillir le chef de file et 12 de ses colistiers, dont cinq seront en position éligible.
Cette liste remaniée en vue du second tour sera déposée dans la journée à la préfecture.

Des tractations surprenantes
 
Autre ralliement de dernière minute derrière la banière de Vanessa Miranville. Valère Souprayenmestry, le candidat sans étiquette vient d’appeler les 3,74% d’électeurs qui ont voté pour lui, dimanche dernier, à suivre l’opposante écologiste.
Plus ambigües, les tractations de Jean-Yves Morel. L’homme de la droite unie est arrivé en troisième position avec 19% des voix. Il peut donc se maintenir, mais aurait passé sa journée de lundi à négocier la fusion de sa liste. Après avoir essuyé un refus de Roland Robert, maire sortant et candidat du PCR (Parti communiste réunionnais), il se serait tourné vers Vanessa Miranville. Là encore, cette démarche a été accueillie fraichement la candidate se bornant à dire dans le journal Le Quotidien : « Cette façon de faire de la politique, c’est ce contre quoi je me bats ».

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play