Les agro-carburants produits à partir de la canne montrés du doigt par les climatologues

écologie
Usine de Bois-Rouge : tractopelle soulevant les cannes
©Réunion 1ère
Le groupe international des experts du climat réunis à Tokyo vient de rendre son 5ème rapport. Selon ces spécialistes, le développement des agro-carburants, via la culture de la canne, n’est pas une solution.
La fin des subventions européennes pour la production de sucre outre-mer n’inquiétait pas la filière voyant le développement des agro-carburants comme une réelle solution pour l’avenir. L’enthousiasme général vient d’être douché par les climatologues réunis à Tokyo depuis dimanche. Dans l’un de leurs nombreux rapports, ils estiment en effet que : « Le développement de carburants à base de Colza et de Cannes pourrait mettre gravement en danger la sécurité alimentaire de la planète ».
Ce même rapport met l’accent : « Sur le manque de préparation des pays face aux bouleversements qui s’annoncent. Disparition de certaines espèces de poissons notamment pour les pêcheurs, trois fois plus de personnes soumises aux cyclones et aux inondations ».

La température monte de 4°

Si l’on en croit les chercheurs le réchauffement climatique va s’accentuer dans les prochaines décennies : « Une élévation d’un degré de la température globale sur terre c’est 20% de moins de ressource en eau. Il faut se préparer à une baisse des rendements agricoles en particulier pour le blé, le maïs et pour le riz. La production de céréales pourrait baisser de 2 % par an, alors que dans le même temps il y a de plus en plus de bouches à nourrir puisque les hommes seront bientôt 10 milliards sur la planète ».
Les experts estiment que le réchauffement pourrait être de 4 degrés d’ici 2100, si rien n’est fait…
Les Outre-mer en continu
Accéder au live