Boeing disparu de la Malysia Airlines : le point sur ce signal qui relance les recherches

éducation
boeing et signal
Mobilisation générale au large de l'Australie, après qu'un navire chinois a repéré samedi un signal qui pourrait correspondre aux boîtes noires de l'appareil disparu. 
Un navire de recherches chinois a repéré, samedi 5 avril, un signal qui pourrait correspondre aux boîtes noires du Boeing 777 de Malaysia Airlines, disparu au début du mois de mars avec 239 personnes à son bord. Avions et bâteaux sont désormais mobilisés pour vérifier l'information, car les enregistreurs de vols, s'ils émettent encore, doivent prochainement cesser de fonctionner. 

Le Haixun 01, un navire de recherches chinois, a capté samedi un signal émis pendant 90 secondes, après un premier repérage moins précis la veille. Le signal, enregistré à environ 25 degrés de latitude sud et 101 degrés de longitude selon l'agence Chine nouvelle, avait une fréquence de 37,5 kHz. La même que le signal transmis par les enregistreurs de vol.

Si cette découverte relance les recherches, c'est parce que cette fréquence est très spécifique. "On ne la trouve pas dans le bruit de fond de l'océan, provenant par exemple des baleines ou d'autres mammifères marins", explique le fabricant des boîtes noires de l'appareil disparu. Une telle fréquence "est un bruit d'origine humaine", confirme Charitha Pattiaratchi, océanographe de l'université d'Australie occidentale.

Pour autant, l'Australie et la Malaisie restent pour l'heure extrêmement prudentes quant à la nature des signaux détectés, estimant qu'il pourrait s'agir d'une pollution sonore sans lien avec l'avion.

##fr3r_https_disabled##