réunion
info locale

Le collectif des français d’outre-mer demande des ministres natifs de l’océan Indien ou du Pacifique

politique
Pierre Pastel Cégom
©D.R
Le Cégom, collectif représentatif des français d’outre-mer, au plan National, souhaite que les ministres ultramarins ne viennent pas exclusivement de Guadeloupe. Son président demande une ouverture vers l’océan Indien ou le Pacifique.
Le Cégom (Collectif des États généraux de l’outre-mer - Fédération des Français/es d’outre-mer), représentatifs de 3,7 millions de Français, originaires des départements ultramarins installés en métropole, se réjouit de la nomination au poste de ministre des outre-mer de George Pau-Langevin. Le président du Cégom, Pierre Pastel, sociologue de profession a salué le travail de Victorin Lurel, ancien locataire de Médétom tout en regrettant simplement : « Qu’il n’ait jamais trouvé le temps de recevoir le Cégom alors que nous avons recueilli dans nos audits annuels successifs, en 2012 puis en 2013, les attentes et besoins de dizaines de milliers de Français/es d’outre-mer ». Il demande un entretien à la ministre des outre-mer pour lui faire part des revendications des natifs des départements et territoires d'outre-mer installés dans l’hexagone.
 
Océans Indien et Pacifique
 
Le collectif se réjouit par ailleurs de l’attribution de ce poste à une personnalité originaire de la Guadeloupe tout en soulignant : « Pour la troisième fois consécutive, un ministre des outre-mer est originaire de Guadeloupe. Le président de la République et le Premier ministre doivent reconnaître les compétences des élus des autres départements et territoires d’outre-mer, en particulier des océans Indien et Pacifique : j’attends qu’ils désignent comme secrétaire d’État un/e ou plusieurs natifs de ces collectivités ».
Un désir qui devrait ravir les élus réunionnais qui se sont déjà étonnés des nominations de ministres originaires du seul département de la Guadeloupe… 
Publicité