réunion
info locale

Y a-t-il une explication au nombre élevé de grossesses précoces à La Réunion ?

éducation
24010422 grossesse
©Reunion1ere
Edition Spéciale du mercredi 22 avril sera consacrée aux grossesses  précoces à La Réunion.  Chaque année 600 bébés naissent de mères adolescentes.
Laurence Pourchez qui sera sur le plateau mercredi soir parmi les invités a mené, avec Sandrine Dupe, une étude sur les grossesses précoces chez les mineures à La Réunion.
Son enquête révèle que les jeunes mères  ne font pas leur bébé pour toucher  l’API (Allocation de parent isolé). 
Elle écrit : le  « mythe de l’API générateur de grossesses » ne semble en aucun cas pouvoir être avancé comme clé explicative du nombre élevé de grossesses chez les mineures

Laurence Pourchez a mis en évidence une conjonction de facteurs :
  • Une hypervalorisation culturelle de la fécondité associée à une tradition de grossesses menée de bonne heure, à un âge souvent inférieur à 20 ans pour la première ;
  • Une origine sociale modeste au sein de laquelle ce type de grossesse est particulièrement fréquent
  • Une mise en couple précoce ;
  •  Le désir de créer une famille idéale, de compenser un manque d’affection ressenti durant l’enfance ;
  • Une institution scolaire qui tend à négliger les projets professionnels des élèves issus des cycles courts.
Ces sont ces facteurs qui expliqueraient le nombre de grossesses précoces dans l'île.
 
Ces points seront débattus, entre autres,  lors de l’émission Editions Spéciales mercredi avec de nombreux invités autour de Valérie Filain
 
Vos commentaires, réactions et questions avec #esrun sur Twitter ou sur Facebook seront diffusés en direct à partir de 20h00

Voici un reportage réalisé lors d'une journée de sensibilisation au Lycée de Vue Belle à Saint-Paul
SH PEETERS - A PECH