Les candidats se lancent à la chasse aux abstentionnistes

politique
Younouss Omarjee, candidat de la liste l'union pour les Outremer, invité de Gran'Matin
©Réunion 1ère
Ce lundi 12 mai a débuté la campagne officielle pour les élections européennes. A deux semaines du scrutin, les candidats sont à l’affût des abstentionnistes qui sont de moins en moins nombreux à prendre part à ces élections.
Depuis 1979, date du premier scrutin européen, le taux d'abstention en France est passé de 39,3 % à 59,5 %. C’est un scrutin qui passionne peu en général.  A La Réunion en 2004 le taux de participation s’élevait  33,07 %, l’année 2009 a été elle aussi marquée part un taux de participation minime de 24,5 %. La faible représentativité des élus, des têtes d'affiches peu connues, un système de vote complexe, ou encore le manque de confiance…  sont autant de facteurs qui contribuent à ce désintérêt. En conséquent, chaque candidat avance des arguments parfois divergeant dans le même but, celui d’inciter les électeurs à se rendre aux urnes le 25 mai.

Il y a ceux qui soutiennent l’Europe et ceux qui appellent à boycotter

Invité à l’émission radio « Gran' Matin » de Réunion 1ère, ce lundi 12 mai, Younous Omarjee, candidat de la liste « L’Union pour les Outremer » soutenue par le PCR et le Front de gauche, convie les Réunionnais à voter pour lutter contre les partis europhobes. « Cette entrée en force de partis europhobes, xénophobes nous concerne prioritairement ultramarins car ils seront les ennemis des régions ultra-périphériques », déclare le député européen sortant.
Curieusement, dans le camp adverse, au Front national où l’on s’oppose à l’Europe, on appelle également à voter, mais pour les raisons différentes : « Quand on est contre l’Union européenne voter est un devoir, si le citoyen ne vote pas c’est qu’il est d’accord »,  avance Marie-Luce Brasier-Clain la tête de liste de la liste Bleu-Marine sur le site info réunion. 
Malgré leur divergence il semble que les candidats, se soient mis d’accord sur un point, celui d’attirer les Réunionnais aux urnes.

Pour rappel, le dimanche 25 mai, le jour de la fête des mères, plus d’1,8 million d’électeurs ultramarins seront appelés à élire trois députés au parlement Européen.   Le choix se fera entre 19 listes de 9 candidats : 3 candidats pour la circonscription "Atlantique" (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint-Barthélémy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon), 3 autres pour la circonscription "Pacifique" (Nouvelle Calédonie, Polynésie française, Wallis-et-Futuna) et 3 pour la circonscription "Océan Indien" (Réunion, Mayotte) qui au final, n’aura droit qu’à un seul élu.  

REUNION1ERE


Les Outre-mer en continu
Accéder au live