publicité

La mangue indienne agite le climat politique en Grande-Bretagne

Depuis le début du mois, les mangues produites en Inde ne peuvent plus être importées dans l’Union européenne pour des raisons sanitaires. Une interdiction qui, en Grande-Bretagne, alimente le débat sur la politique de l'Union à la veille des élections européennes.

© Flickr - Wee Keat Chin
© Flickr - Wee Keat Chin
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Depuis le 1er mai, la Commission de Bruxelles a imposé un embargo sur les mangues. Plus de 200 cargaisons auraient, l’an dernier, contenu des larves de mouches drosophiles qui attaquent la chair des mangues. Des larves susceptibles de contaminer les vergers d'Europe.
 
Cet embargo européen doit s’appliquer jusqu’à la fin 2015, mais en Grande-Bretagne, il fait scandale. La mangue entre dans la composition du traditionnel chutney et le fruit de base risque de manquer ou son prix de grimper. Le Premier ministre britannique James Cameron a promis de traiter en urgence ce dossier avec son nouvel homologue indien, Narendra Modi, le candidat nationaliste qui vient de remporter les élections en Inde. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play