réunion
info locale

De plus en plus de producteurs de chouchous adeptes de la culture bio

environnement
20140530 Chouchou
©Reunion 1ere
La lutte contre la mouche des légumes a permis aux agriculteurs du Cirque de Salazie de découvrir la culture bio.
Il y a 15 ans, une mouche des légumes faisait du chouchou le lieu de prédilection pour pondre ses œufs.
Les insecticides chimiques étaient devenus inefficaces. Le chouchou devenait alors impropre à la consommation. Certains producteurs perdaient la moitié de leur production.

Le Centre de recherche agronomique pour le développement (Cirad) appelé à la rescousse a mis au point un programme de lutte naturelle en 2009 appelé Gamour (Gestion Agroécologique des MOUches à La Réunion).
Le principe est de piéger les mouches, de les attaquer par des micro-guêpes et d’arrêter d’utiliser des désherbants.

80% des producteurs ont adopté aujourd’hui le programme Gamour. Séduit par ces techniques naturelles d’autres producteurs sont allés plus loin en abandonnant totalement les engrais chimiques pour obtenir l’agrément bio. C’est le cas aujourd’hui pour 30% des producteurs de chouchous du Cirque de Salazie.
 
En images avec Francis Bourgouin
F BOURGOUIN