réunion
info locale

Dengue à La Réunion : une nouvelle zone de transmission détectée à la Saline les Bains

santé
moustique dengue
L'ARS-OI a enregistré 29 cas de dengue à La Réunion. Après Saint-Pierre, Saint-Gilles les Hauts, La Possession, et Bellemène, La saline les Bains est désormais touchée par l'infection virale.
Depuis le début de l’année, 29 cas de dengue ont été enregistrés à La Réunion, soit 9 cas importés et 20 cas autochtones (personnes n’ayant jamais voyagé). Cinq zones de transmission de la dengue ont été progressivement identifiées sur l’île : Saint Pierre, Saint-Gilles les Hauts, la Possession, Bellemène et plus récemment la Saline les Bains. Afin de limiter la propagation du virus dans l’île, les services de l’ARS OI poursuivent la mise en oeuvre des mesures de lutte anti-vectorielle renforcées et une surveillance accrue.

A ce jour, sur les 29 cas de dengue signalés, 9 cas ont été importés et 20 cas sont autochtones. Au cours des deux dernières semaines, 6 nouveaux cas autochtones sont apparus :
  •  Un à Bellemène (7 cas confirmés au total dans ce quartier depuis le 7 mai).
  •  Deux à Tan Rouge
  •  Un à Fleurimont
  •  Deux à La Saline les Bains, dont la proximité géographique témoigne de la présence d’une nouvelle chaîne de transmission.
Par conséquent, l’ARS Océan Indien maintient le niveau d’alerte 2A* («Identification d’une circulation virale modérée autochtone») du dispositif ORSEC du plan de lutte contre la dengue et le chikungunya.
 
Le service de lutte anti-vectorielle de l’ARS-OI maintient son dispositif d'intervention systématique autour de tous les signalements de cas de dengue pour :
  •  identifier toute nouvelle suspicion de dengue ;
  •  éliminer ou traiter toutes les situations de prolifération de moustiques ;
  •  informer les personnes rencontrées sur le risque de transmission de la dengue et les moyens de prévention ;
  •  procéder à des traitements insecticides de jour et de nuit dans les quartiers concernés.
 
La lutte contre les moustiques repose sur la mobilisation de l’ensemble de la population, avec des gestes simples au quotidien :
  •  éliminer les eaux stagnantes dans son environnement (vider les soucoupes, vérifier l’écoulement des gouttières, respecter les jours de collecte des déchets, vider les petits récipients, …),
  •  éliminer les déchets pouvant générer des gîtes larvaires,
  •  se protéger contre les piqûres de moustiques (diffuseurs, répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires…).
Pour toute information ou intervention du service de lutte anti-vectorielle de La Réunion, un numéro vert est à votre disposition : 0 800 110 000

Publicité