publicité

Amputé de la jambe par un requin en 2011, il reprend le surf et initie les handicapés

Le surfeur, originaire du Sud de la France, dont la jambe gauche avait été sectionnée par un requin en février 2011 peut à nouveau surfer. La semaine dernière, il était invité dans le Nord de la France pour initier des personnes à mobilité réduites à passion.

© Eric Dargent
© Eric Dargent
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Eric Dargent est l’une des premières victimes de la série d’attaque de requins. Le samedi 19 février 2011, un peu avant 18 heures, ce passionné originaire de Martigues dans le Sud de la France profite de ses vacances pour s’adonner à sa passion. Il s’est installé sur le spot du Perroquet, juste à côté des Roches-Noires, un site très fréquenté. Il souhaite prendre une dernière vague. L’infirmier âgé de 32 ans, père de famille, ne s’élancera jamais pour cette ultime glisse. Il n’a pas le temps de réagir. Un requin vient de le mordre à la jambe gauche. Il n’a pas eu mal, ni eu le temps d’avoir vraiment peur.
 
Une promesse tenue !
 
Un bodyboardeur, témoin de la scène, se précipite à son secours. Le sauveteur parvient à juguler l’hémorragie le temps que les secours arrivent.
Après avoir reçu les premiers soins sur l’île, le sudiste est transféré vers Marseille, puis Hyères où il entame sa rééducation. Marcher est sa première victoire, puis au fil des avancées, il évoque avec Bertrand Tourret-Couderc, nous explique le journaliste de La Voix-du-Nord, son envie de remonter sur une planche. L’orthoprothésiste lui promet : « Je ferais tout pour que tu repartes à l’eau ». Promesse tenue ! Trois ans après le drame, Eric Dargent était à Berck, la semaine dernière à l’invitation d’Hopale-Santé. Il a initié trois personnes à mobilité réduite au plaisir de la glisse.
 
Des projets et du sport
 
Ce voyage dans le Nord de la France fera date dans la vie d’Eric Dargent. Les responsables du centre ont présenté au sportif le développement de lames spécifiques pour la course à pied. Adepte de tous les sports, le sudiste s’est montré très intéressé par ces innovations qui pourraient lui permettre de se mettre sérieusement au footing malgré son handicap.
L’association berckoise attend le retour d’Eric Dargent dans les prochains mois pour relever le défi et l’inviter à tester ses prothèses permettant de faire du VTT ou encore du skateboard.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play