réunion
info locale

Afrique du Sud : des centaines de rhinocéros vont être évacués

animaux
Rhinocéros kruger
Un rhinoceros dans le parc Kruger, en Afrique du Sud, le 21 janvier 2014. (JEAN-JACQUES ALCALAY / BIOSPHOTO / AFP)
Sur les six premiers mois de l'année 2014, 370 rhinocéros ont été tués dans le parc Kruger, dans l'est de l'Afrique du Sud, essentiellement par des braconniers venant du Mozambique frontalier. Pour tenter de les sauver, l'Afrique du Sud a annoncé son intention d'évacuer plusieurs centaines d'animaux
La ministre de l'Environnement, Edna Molewa, a confirmé la décision de capturer et d'envoyer des centaines d'animaux vers d'autres réserves du pays plus sures ou à l'étranger. "Nous pourrons en déplacer jusqu'à 500", a précisé Sam Ferreira, scientifique attaché aux Parcs nationaux sud-africains (SAN Parks).
 
Six à huit animaux déplacés par jour
 
"Nous estimons pouvoir capturer 6 à 8 animaux par jour pendant les mois les moins chauds", a expliqué le directeur des services vétérinaires de SAN Parks, Markus Hofmeyer. La capture d'un rhino revenait en moyenne à environ 1 000 euros en main-d'œuvre et produit anesthésiant, mais hors coût du transport. Un coût qui peut être fortement alourdi s'il est nécessaire d'utiliser un hélicoptère pour pister l'animal.
 
Lors du dernier recensement réalisé en 2013, la population des rhinocéros dans le parc Kruger, d'une superficie comparable à celle de la Belgique, était estimée entre 8 400 et 9 600 individus. 
 
Jusqu'à présent, l'Afrique du Sud avait déployé des moyens militaires dans le parc pour tenter de dissuader les braconniers. Mais l'ampleur du massacre a poussé le gouvernement à envisager d'autres moyens, notamment l'utilisation des services de renseignements pour infiltrer et démanteler les réseaux. 
Publicité