Saint-Pierre : un homme de 20 ans mis en examen pour avoir torturé son beau-fils âgé de 3 ans

justice
Tribunal de St-Pierre
©REUNION 1ERE : Sophie Person
Un Saint-Louisien de 20 ans a été mis en examen, mercredi par un juge de Saint-Pierre, pour tortures et actes de barbaries. Les médecins de l’hôpital de Saint-Pierre ont découvert une lame de rasoir dans le ventre de la victime âgée de 3 ans.
Dimanche, un enfant de 3 ans est hospitalisé en urgence à l’hôpital de Saint-Pierre. Il se plaint de maux de ventre et d’une douleur au bras droit.
En l’examinant, les médecins découvrent l’horreur. Le bambin porte de nombreuses traces de coups et une lame de rasoir jetable a été introduite dans son ventre.
Furieux et choqués, les urgentistes demandent des explications à la mère de la petite victime avant d’alerter la justice.
En garde à vue, la Saint-Louisienne âgée de 23 ans affirme tout ignorer, mais son compagnon, beau-père du petit garçon, reconnaît les faits.
 
La mère ne savait rien ?
 
Après 48 heures de garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de Saint-Louis, le tortionnaire âge de 20 ans a été mis en examen pour tortures et actes de barbarie sur mineur de moins de 15 ans. Il est désormais en détention provisoire à la prison de Domenjod. La mère est poursuivie pour non-dénonciation de maltraitance. Elle a été placée sous contrôle judiciaire.
Selon le journal de l’île qui révèle l’affaire, elle a toujours nié savoir que son concubin torturait son fils.
L’enfant est lui hospitalisé. Son état est maintenant stable. Ses jours ne sont plus en danger.

En images avec Isabelle Allane et Laurent Josse