réunion
info locale

Rentrée scolaire: alerte aux poux!

santé
Poux
Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas en période scolaire que les poux prolifèrent le plus sur la tête des enfants, mais pendant les vacances, selon une étude réalisée par Celtipharm, une entreprise spécialisée dans la collecte et l’analyse des données de santé en temps réel.
Dynamisés par les vacances scolaires, les poux sont de retour, prêts à se propager dans les crèches et les écoles, mais heureusement des remèdes existent pour en venir à bout
 
Les poux les plus répandus sont les poux de tête qui se transmettent essentiellement par contact direct, «de tête à tête». Ils se nourrissent exclusivement de sang prélévé sous le cuir chevelu et touchent en priorité les enfants, avec un pic vers l’âge de 7 ans.
 
Ils ne véhiculent pas de maladie, contrairement aux poux de corps qui peuvent être à l’origine d’épidémies meurtrières comme le typhus.
 
La propagation rapide des poux de tête pendant les vacances d’été s’explique par «d’importants brassages de population», mais surtout par la » baisse de vigilance» des parents lorsqu’ils ne sont plus chez eux.
 
Les poux peuvent en effet s’attraper un peu partout, dans les campings, les colonies de vacances, les centres aérés ou les parcs à thème...
 
5 produits 100% efficaces
 
«Les poux ne sont pas liés à la saleté, tout le monde peut en attraper mais l’important est que les porteurs luttent contre eux tous ensemble au même moment», souligne le Dr Catherine Combescot, une parasitologue spécialiste des poux.
 
Mais les parents ont souvent du mal à faire le tri parmi tous les produits vendus sur le marché et dont certains ont une efficacité limitée.
 
Sur les 21 produits testés dans son laboratoire, seulement cinq ont tué 100% des poux et des oeufs (ou lentes), précise Mme Combescot.
 
Elle invite les parents à privilégier les produits «enrobants» qui traitent «en même temps» (c’est à dire en une seule application) poux et lentes, en les enveloppant d’une substance qui les prive de leurs fonctions vitales.
 
Elle déconseille en revanche les quelques produits dont l’application doit être renouvelée une semaine ou dix jours plus tard, car ils n’éradiquent pas les lentes et font courir le risque d’une recontamination par de nouveaux poux «sortis des lentes».

Les contrôles réguliers sont les plus efficaces 
 
L’autre avantage des produits enrobants, c’est que les poux ne peuvent pas développer de résistances, contrairement à des produits à base d’insecticides neurotoxiques pour les poux comme les pyréthrinoïdes ou le malathion.
 
Inutile également de s’asperger de produits préventifs ou de mettre de l’huile essentielle de lavande «neurotoxique à fortes doses».
 
Pour le Dr. Combescot, la seule solution pour combattre efficacement les poux est de mener une «lutte totalement synchronisée».
 
«Je propose que toutes les personnes susceptibles d’avoir été contaminées, à l’école ou dans la famille, effectuent un contrôle tous les vendredis, ce qui leur permettra, en cas de besoin, d’être traitées toutes en même temps», explique la parasitologue.
 
Quant au contrôle proprement dit, il consiste à «passer un peigne à poux, en métal à dents serrées, de la racine jusqu’à l’extrémité des cheveux, en insistant derrière les oreilles et la nuque, la tête penchée au dessus d’un lavabo».
 
Des conseils destinés aux parents d’élèves sont également disponibles sur le site Scoléo qui a lancé une opération Stop aux Poux.
Publicité