La grève chez Air Madagascar perturbe le trafic aérien régional

transport aérien
Atterrissage avion air austral 01
©Philippe Hoareau
Un avion d'Air France assurant la liaison Paris-Antananarivo avec 325 personnes à bord a été dérouté vers La Réunion en raison de manifestations dans l'enceinte de l'aéroport de la capitale de Madagascar.
Les personnels d'Air Madagascar refusent d'assurer les assistances techniques nécessaires à l'atterrissage de l'avion et au débarquement des passagers des avions d'Air France. Il réclament la sortie d'Air Madagascar de l'annexe B de la liste noire de l'Union européenne sur la sécurité aéroportuaire, qui interdit de vol dans son espace aérien deux avions de la compagnie malgache desservant la France.
 
Pour le moment les vols d'Air Austral, en provenance de La Réunion, de South African, en provenance de Johannesburg et d'Air Mauritius en provenance de l'Ile Maurice, continuent d'arriver à l'aéroport d'Ivato mais les personnels d'Air Madagascar promettent d'étendre leur action à d'autres compagnies s'ils ne sont pas entendus. Madagascar est sous le coup de restrictions de vol de l'UE depuis que ses deux Boeing 767 jugés défaillants ont été interdits de vol sur le territoire européen.
 
Pour continuer à desservir l'Europe, la compagnie malgache s'est procurée l'an dernier deux Airbus A340-300 auprès d'Air France, sous forme de location-vente ACMI (incluant appareils, équipage, maintenance et assurance). Moins d'un an plus tard, Air Madagascar a finalement décidé de ne pas renouveler le contrat qui la liait à Air France, au profit de la compagnie spécialisée Air Atlanta Icelandic.