Les maires du Port et de La Possession quittent l’AMDR

politique
Vanessa Miranville
Vanessa Miranville, maire de La Possession ©D.R
Vanessa Miranville confirme qu’elle quitte l’association des maires du département de La Réunion. Une décision qui intervient 24 heures après l’annonce de son homologue du Port.

Cyrille Hamilcaro, le nouveau directeur de l’association des maires du département, ne fait pas unanimité. Le maire du Port vient de signifier qu’il ne souhaite pas collaborer avec ses confrères dans une organisation dirigée par l’ancien maire de Saint-Louis.
Au-delà de l’opposition droite-gauche, le premier magistrat de la commune portoise, explique dans la presse locale : « Je ne veux pas participer plus longtemps à ces tractations ignobles et placer les 20 000 Euros que cotise la commune entre les mains de ce personnage ».
 
La cour de cassation confirme les condamnations
 
Cette nomination a surpris les observateurs de la vie politique. Elle intervient la veille de la décision de la cour de cassation concernant la seconde condamnation de l’ancien maire de Saint-Louis.
En Juin 2014, les magistrats, de la plus haute juridiction française, confirment la condamnation de Cyrille à 2 ans de prison avec sursis, 40 000 Euros d’amende et 5 ans d’inéligibilité. En début de semaine, alors que  la veille l’ancien élu a été nommé directeur de l’association des maires du département ces mêmes juges entérinent la seconde condamnation. Cette fois, il s’agit de l’affaire « dites de la pépinière de Saint-Louis ». Les juges de la cour d’appel l’avait condamné à 10 mois de prison avec sursis, 85 000 Euros de dommages et intérêts et, 3 ans d’inéligibilité.
 
La Possession adhère à l’association des maires de France
 
Après les communes de Saint-Leu, Les Avirons, l’Entre-Deux, Le Tampon et donc Le Port, c’est La Possession qui se retire de l’AMDR. Vanessa Miranville, maire de cette commune de l’Ouest précise que ce n’est pas un problème de personne, mais de politisation de l’instance.
Difficile, cependant, de ne pas faire de lien entre ce départ et la nomination de Cyrille Hamilcaro, élu de droite.
Vanessa Miranville souligne que ce départ, va permettre à sa commune d’adhérer à l’association des Maires de France (AMF).