Fausse alerte Ebola à Maurice : le malade sera poursuivi par la justice

santé
intérieur d'une ambulance .jpeg
Photo d'illustration ©cc-by préfeitura maua
L'homme qui a déclenché l'alerte Ebola à Maurice cette semaine avait menti aux autorités. Il avait affirmé s'être rendu au Mali et non en Guinée, pays d’Afrique de l’Ouest sévèrement touché par ce virus. Il sera poursuivi par la justice une fois guéri annonce L'express.mu
"Selon la loi sur la mise en quarantaine, toute personne trouvée coupable d’un tel délit est passible d’une amende de 1 000 roupies et risque une peine de prison maximale de six mois" précise L'express.mu