Garde à vue levée pour un couple suspecté de maltraitance sur son bébé de 3 mois

faits divers
Commissariat Malartic
©Jean-Régis Ramsamy (Réunion 1ère)
La garde à vue du couple de jeunes Saint-Andréens suspectés d’avoir maltraité leur bébé de 3 mois a pris fin cet après-midi. Il a été impossible d'établir des faits de maltraitance. Le nourrisson reste hospitalisé à Bellepierre. Il souffre de plusieurs fractures.
C’est une affaire difficile sur laquelle enquêtent les inspecteurs de Saint-Denis. En début de semaine, les médecins des urgences du CHD (centre Hospitalier Départemental) signalent une suspicion de maltraitance sur un nouveau né. Le nourrisson de 3 mois est hospitalisé, il souffre de fractures. En l’auscultant, les professionnels de santé ont relevé plusieurs ecchymoses et des traces de fractures plus anciennes. Compte tenu de la gravité de leurs observations, les urgentistes ont alerté le procureur de la République qui a confié le dossier aux inspecteurs du commissariat Malartic.
 
Les parents, âgés de 19 ans pour le père et de 21 ans pour la mère, convoqués mardi matin, ont été placés en garde à vue. Garde à vue qui a pris fin vers 16 heures aujourd'hui.
 
Si les faits de maltraitance avaient été confirmés, ils auraient été mis en examen pour maltraitance sur enfant de moins de 15 ans par ascendant et encouru 10 ans de prison et 150 000 Euros d’amende si le nouveau né n’est pas victime d’une infirmité permanente, dans le cas contraire, une peine de 20 ans de réclusion criminelle.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live