publicité

Mais que cache donc votre boite de thon ?

"Que cache votre boîte de thon ?" C'est le nom de la nouvelle campagne de Greenpeace contre la surpêche des thons. Elle est basée sur un étude qui conclut qu’une grande majorité des conserves vendues en France nuit aux ressources, surtout en ce qui concerne l'albacore de l'Océan Indien.

Boites de thon dans un supermarché (Daniel Case/Wikipedia)
Boites de thon dans un supermarché (Daniel Case/Wikipedia)
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
62 800 tonnes de boites de thon sont vendues en France chaque année. Si rien n'est fait, le thon deviendra de plus en plus rare et risque bien de disparaître. C'est pourquoi Greenpeace a fait connaître son classement des dix principales marques de conserve pour alerter les consommateurs et mettre les industriels devant leurs responsabilités.

Si la population de thon rouge, protégée par des quotas stricts ces dernières années, montrent des signes de rétablissement, les autres thons comme l'albacore, sont menacés de déclin souligne cet article du Monde.


L'albacore de l'Océan Indien particulièrement menacé
 
Sur les 10 premières marques de thon présentes en France, Greenpeace estime que "Phare d'EckMühl" est celle qui a les pratiques les plus vertueuses. Elle s'approvisionne uniquement en thons pêchés à la canne ou à la ligne de traîne, ce qui préserve la ressource, mais par ailleurs, elle vend essentiellement de l'albacore de l'océan Indien, qui est actuellement trop prélevé pour pouvoir se reproduire durablement. 
 
Phare d'eckMühl est suivi par Super U, Carrefour, Auchan, Intermarché, Connétable, Saupiquet, Petit Navire, Casino. Pour Greenpeace, "l'approvisionnement des plus grandes marques repose essentiellement sur une pratique de pêche destructrice », utilisant « un dispositif de concentration de pêche". Leclerc se classe dernier pour n'avoir pas répondu à l’enquête.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play