Quand Arsène Wenger et José Mourinho en viennent aux mains...

football
Wenger/Mourinho
Une "bousculade" entre deux entraîneurs stars(Capture d'écran)
On savait depuis longtemps que l'entraîneur d'Arsenal, Arsène Wenger, et celui de Chelsea, José Mourinho, ne s'appréciaient pas beaucoup. Ils l'ont confirmé dimanche 5 octobre, en s'accrochant sur le bord de la pelouse, après un violent tacle de Gary Cahill (Chelsea) sur Alix Sanchez (Arsenal)
Furieux que Cahill soit sanctionné d'un simple carton jaune, Wenger s'est alors levé et a quitté sa zone pour aller voir l'arbitre de touche avant de tomber sur le Portugais, également sorti de sa zone. Après avoir échangé brièvement quelques mots face-à-face, Wenger a alors repoussé sèchement Mourinho du bras, et les officiels ont fini par tenir à distance les deux hommes qui ont regagné leur banc... avant de donner leurs explications à l'issue de la rencontre.

Pour Mourinho, Wenger n'est pas "un avocat du fair-play"

"Il y a deux zones techniques, pas une, a rappelé l'entraîneur de Chelsea. Il est venu dans mon espace. Si c'est pour donner une instruction à un joueur, je suis d'accord, mais si c'est pour mettre la pression sur l'arbitre pour qu'il donne un rouge à un adversaire, ce n'est pas juste. Je ne pense pas que cela donne d'Arsène Wenger l'image d'un avocat du fair-play."

"Je suis sorti de ma zone technique parce que je n'étais pas content du tacle de l'adversaire et je voulais voir ce qu'il s'était passé, a pour sa part répondu le technicien des Gunners. Il y avait quelqu'un en face de moi, c'est tout. Je n'ai rien d'autre à dire."