réunion
info locale

Les pharmacies en rupture de stock de médicaments contre la gastro-entérite

santé
Médicaments gastro
©D.R
L’épidémie de gastro-entérite qui touche La Réunion depuis fin Août a eu raison des stocks de médicaments. Les pharmaciens réunionnais ne peuvent plus répondre à la demande en Motilium, Vogalène et Smecta. 
Comme en Septembre 2012 et Octobre 2013, les pharmaciens réunionnais doivent faire face à une pénurie de médicaments pour soigner la gastro-entérite. L’épidémie qui touche le département a débuté en Juillet. Fin Août, comme le redoutaient les sentinelles de l’agence de santé, la maladie s’est étendue pour atteindre son pic à la mi-septembre.

Aujourd’hui, le nombre de patients diminue, mais les pharmaciens n’ont plus le stock suffisant pour répondre aux prescriptions des médecins. Des médicaments génériques sont encore disponibles dans plusieurs pharmacies de l’île, mais là aussi, le temps est compté.

Pour les personnes les moins atteintes par le virus, cette pénurie est juste gênante. En revanche, quand il s’agit d’enfants souffrants de déshydratation sévère, ce manque devient critique. 
 
Les médicaments viennent de Chine
 
Cette crise met en exergue, les modifications dans le circuit d’approvisionnement des pays européens. Comme l’explique le Journal de l’Ile ce matin, désormais, la  fabrication des médicaments comme celle d’autres produits a été délocalisée en Chine. Ce pays, comme d’autres, a également les moyens de se soigner et donc d’acheter ces produits.

La rupture de stock des pharmacies réunionnaises est donc liée à cette nouvelle donne. Une conséquence directe et inattendue de la mondialisation qui se produit de plus en plus souvent. En 2013, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament a comptabilisé 324 ruptures de stock.
Publicité