Fusillade au Canada : un tireur et un soldat tués, le Parlement confiné

faits divers
fusillade canada
Un soldat a été tué par balles. La police s'est déployée autour du Parlement canadien et du bureau du Premier ministre.
Au moins une vingtaine de coups de feu ont été tirés, mercredi 22 octobre, dans le centre d'Ottawa (Canada), à l'intérieur et autour du Parlement. La fusillade a fait au moins une victime, un soldat tué par balles. 

• L'auteur de la fusillade a été tué par la police, affirme la télévision publique CBC. La police canadienne a ouvert une enquête visant un ressortissant canadien converti à l'islam. Les autorités soupçonnent Michael Zehaf-Bibeau d'être l'auteur des coups de feu qui ont coûté la vie à un soldat. Cet homme serait originaire du Québec.

• Selon des témoins, cités par Radio Canada, le tireur aurait d'abord ouvert le feu sur un soldat avant d'entrer en force dans l'enceinte du Parlement après avoir détourné une voiture.

• Le Parlement a été aussitôt bouclé, et le Premier ministre, Stephen Harper, a pu quitter sans encombre l'enceinte du bâtiment. Des commandos de la police lourdement armés ont été déployés dans les environs. Le périmètre de sécurité a ensuite été élargi, et la police a demandé à la population de s'éloigner et de rester cloîtrée.
##fr3r_https_disabled##

Sur cette autre vidéo, on peut voir les policiers tenter de sécuriser l'intérieur du parlement,
##fr3r_https_disabled##