réunion
info locale

Opération "écoles fermées" dans les communes de droite et du centre : Le préfet saisit le tribunal administratif!

politique
Dominique Sorain, nouveau préfet
©D.R
Le préfet a pris la décision de déférer devant le tribunal administratif les maires qui vont participer à la journée de protestation du lundi 10 novembre. 14 maires veulent fermer leurs mairies et mettre en congés le personnel communal, ce qui aura de lourdes conséquences sur la vie scolaire. 
"Afin d'assurer le bon fonctionnement des écoles le 10 novembre 2014", Dominique Sorain a décidé de déférer au tribunal administratif les décisions des 14 maires de droite et du centre qui ont prévu de fermer leurs services municipaux ce jour là. Ces maires veulent ainsi protester contre la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités.

Selon le préfet, cette décision est illégale. 14 communes sont concernées : Saint-Pierre, Saint-Paul, Sainte-Marie, Saint-Louis, Trois-Bassins, Salazie, la Plaine-des-Palmistes, l'Etang-Salé, Cilaos, Saint-Philippe, Bras-Panon, Le Tampon, l'Entre-Deux et Sainte-Rose.

Voici le communiqué de la préfecture:
"Afin d'assurer le bon fonctionnement des écoles le 10 novembre 2014, le préfet défère au tribunal administratif les décisions des maires

Dans le cadre d'une manifestation qu'ils organisent ce lundi 10 novembre 2014, les maires de plusieurs communes ont souhaité fermer leurs services. A cet effet, ils ont pris la décision de donner un jour de congé à leur personnel communal ce jour là.

Ils ont annoncé que, de ce fait, les personnels communaux assurant le fonctionnement des écoles (accueil, surveillance, restauration) ne seraient pas présents lundi. Cette situation conduirait dès lors à perturber le fonctionnement du service public de l’Éducation nationale, notamment l'accueil des élèves et l'organisation des familles.

Les communes doivent pourvoir au fonctionnement des écoles. De plus, il n'appartient pas aux maires mais uniquement au recteur de déterminer les jours de fermeture des établissements scolaires.

Par conséquent, le préfet de La Réunion a décidé ce jour de déférer au tribunal administratif les décisions des élus concernés au motif de leur illégalité.

Par ailleurs, le recteur rappelle que les enseignants seront présents pour assurer l'enseignement le lundi 11 novembre 2014."
Publicité