La section réunionnaise de la Mutuelle Nationale Territoriale (MNT) tient son assemblée générale ce vendredi

société
Arrêt travail et médicaments
©DR
La MNT a été créée il y a 50 ans. La section locale a vu le jour en 1971 et compte aujourd’hui 15000 adhérents. Elle est confrontée au vieillissement de ses adhérents et aux conséquences de la réforme territoriale
La MNT est la mutuelle des agents territoriaux, des personnels des collectivités locales. A La Réunion elle assure le complément santé de 30 000 personnes. Une mutuelle  professionnelle, sans but lucratif, dirigée bénévolement par des agents territoriaux au bénéfice de leurs collègues.
Pour Alain Gianazza, président général de la MNT, qui assiste aux travaux de la section locale : «  ce modèle solidaire est plus que jamais d’actualité pour faire face aux défis d’aujourd’hui »
 
Des personnels inquiets face à l’avenir
 
L’âge moyen des personnels en collectivités territoriales est en 2014 de 44 ans.  Or un agent âgé de plus de 53 ans a trois fois plus de risques  d’avoir un arrêt de travail prolongé qu’un agent de 30 ans.  Les arrêts de travail  de plus de 3 mois dans la fonction publique territoriale  ont augmenté de 7%  en 2013… de 28% depuis 2008. 
L’allongement de la période d’activité pour obtenir une retraite à taux plein et le non remplacement systématique  des départs à la retraite accentuent la dégradation de la santé au travail des agents des collectivités locales
 
A ces deux facteurs s’ajoute l’inquiétude des agents face à la réforme territoriale annoncée
 Le statut sera t il préservé ? Comment évolueront les missions  et les postes qui sont  associés ?  Autant de questions, facteurs de risques psychosociaux, qui n’ont pas pour l’instant de réponses précises et qui pourraient  faire exploser le budget de la MNT.