Saint-Joseph : Un bloc rocheux de 800 tonnes menace de tomber sur le quartier de la Passerelle

nature
éboulement saint-jospeh
©Google Maps
Un rocher de 800 tonnes menace de tomber de la falaise. La sous-préfecture de Saint-Pierre et la mairie de Saint-Joseph ont demandé l’évacuation de plus d’une dizaine d’habitations.
Le dernier éboulement en date remonte au 9 novembre. L’école de la Passerelle avait été fermée une journée. Mais d'autres événements de ce type ont émaillé ces dernières années la vie du quartier. Seulement cette fois,  selon le BRGM, un bloc rocheux de 800 tonnes menace de façon imminente les habitations.

La ville de Saint-Joseph a donc pris un arrêté municipal et demandé à une quinzaine de familles d’évacuer les lieux. Des familles qui refusent pour la plupart de partir (seules deux d’entre elles ont accepté) et d'être relogées temporairement dans des meublés de tourisme.
 
Voici le communiqúé de la ville de Saint-Joseph.
"Suite à un éboulement survenu le 9 novembre dernier sur la falaise de la Passerelle, à Langevin, plusieurs études ont souligné la dangerosité du site. Une contre-expertise menée hier par le BRGM a mis en évidence la fragilité d’un bloc rocheux de 800 tonnes surplombant des habitations.
La Sous-Préfecture de Saint-Pierre et la Mairie de Saint-Joseph ont donc décidé de procéder, en urgence, à la mise en sécurité d’une quinzaine de familles. Les propriétaires des 15 parcelles concernées seront, dès aujourd’hui, relogés dans des structures d’accueil. Il s’agit d’une mesure provisoire, le temps que soit étudiée la possibilité de mesures de protection.
L’école de la Passerelle restera fermée lundi matin. Les services du Rectorat contacteront chaque famille concernée pour une rescolarisation des 35 élèves dans un autre établissement, dans le courant de la semaine. Outre l’aide matérielle et logistique apportée par la municipalité, une cellule d’écoute psychologique a été activée, en collaboration avec le CHU."